L’anxiété – Symptômes et traitement

Troubles d’angoisse chez Psychologue Bruxelles

Peur normale ou trouble d’angoisse ?

T out le monde éprouve parfois de la peur ou de l’anxiété. C’est une réaction normale qui nous prépare à réagir à un danger qui nous menace. Ce danger peut venir de l’extérieur et avoir une réalité tangible. Mais cela peut aussi provenir de l’intérieur, par exemple la peur d’être abandonné ou de ne pas faire quelque chose de bien.

Quand vous avez une grande peur et lorsque cette peur dérègle votre vie ou vous empêche de vivre normalement, on parle d’une angoisse. Ce sont des troubles sérieux qu’il ne faut pas prendre à la légère.

1 Belge sur 8 souffre d’angoisse(s)

B eaucoup de gens souffrent des troubles psychiques comme les angoisses : Un belge sur 8 en souffre chaque année. Vous n’êtes vraiment pas le seul.

Un syndrome d’angoisse n’arrive pas du jour au lendemain. Les barrières se déplacent sans que vous vous en rendiez compte jusqu’à ce que la situation déborde et que vous ne puissiez plus contrôler ces angoisses. Cela peut aller jusqu’à ne plus sortir de chez vous, ou vérifier pendant des heures les portes ou le gaz, vous laver les mains continuellement, etc.

Conséquences d’une angoisse

U ne angoisse peut vous amener petit à petit à perdre votre travail, à perdre tous vos intérêts de vie et à cesser toutes vos activités. Le sentiment de solitude devient alors de plus en plus important.
Vous vous sentez de plus en plus gêné de votre attitude et vous culpabilisez vis à vis de votre entourage. En même temps, vous ne voyez aucune issue.

Ce que Psychologue Bruxelles peut signifier pour vous

P remièrement nous allons voir de quel type d’angoisse il s’agit. En fonction du résultat le traitement consistera en :

  • Rechercher la cause de l’angoisse
  • Relier cette angoisse à des événements possibles
  • Traiter le surmenage chronique possible

Chez Psychologue Bruxelles, nous pratiquons, entre autres, la thérapie comportementale. On vous apprend à reconnaître les réactions physiques. Ces réactions, on peut les influencer, agir sur elles par le biais d’exercices de respiration et d’autres exercices. Et, en fonction de votre situation, nous allons casser certaines habitudes comme : éviter les gens, boire, utiliser des tranquillisants, le surmenage, fuir dans l’imaginaire.

Troubles d’angoisses plus détaillés

A ngoisse généralisée. Si vous avez un trouble d’angoisse généralisée, vous vous inquiétez non-stop à propos des choses de tous les jours et vous sentez nerveux et irrité. Par exemple vous êtes inutilement inquiet pour des affaires financières, alors qu’il n’y a pas de problèmes de cette nature. Vous vous tracassez à propos d’un tas de choses qui pourraient arriver : un accident, une maladie, ou un décès. Souvent il n’y a aucune cause directe pour ces inquiétudes.

Ce dérèglement commence souvent pendant l’adolescence et est deux fois plus présent chez des femmes que chez les hommes. Le trouble généralisé d’angoisse provoque souvent un isolement d’où il est difficile de sortir, car vous vous retrouvez seul et parfois sans travail, ce qui rend difficile l’aide de l’entourage direct.

Manie ou trouble compulsif obsessionnel. Il s’agît ici des angoisses provoquées soit par les pensées et sentiments, soit par des manifestations physiques, sans avoir une cause détectable directe. Cela arrive “comme ça” de l’intérieur.

Nous pouvons distinguer deux sortes :

  • obsessions (pensées compulsives)
  • compulsions (actes compulsifs)

Les obsessions (pensées compulsives) sont souvent accompagnées de pensées négatives. Ces pensées sont tellement obsédantes qu’elles vous paralysent et vous empêchent de fonctionner normalement

Les compulsions (actes compulsifs) sont des actes qui doivent être effectués continuellement. Une des compulsions les plus fréquentes est celle de devoir nettoyer (crainte de la contamination) et de devoir se laver (compulsion de se laver).
Vous pouvez y passer des heures tous les jours au détriment d’autres choses comme votre partenaire ou famille, que vous aller alors négliger. Vous êtes emprisonné dans le rituel de l’acte compulsif. Vous gardez secrètes vos pensées compulsives, de manière à ce que l’entourage ne soupçonne rien, ou presque, et ne puisse donc pas vous aider. Les troubles compulsifs sont souvent accompagnés d’angoisses profondes. Vous vous trouvez dans un isolement d’autant plus grand que vous en avez honte vis à vis des autres.

La phobie

L a phobie est une angoisse qui cible des choses spécifiques, animaux ou situations et qui peut s’accompagner d’une réaction physique violente et de sentiments de panique. Cette angoisse domine la raison, pourtant vous êtes conscient du fait que le danger n’est pas réel.

De plus, lors d’une phobie, vous êtes confronté à l’angoisse d’attente. Rien que l’idée qu’une situation angoissante puisse se produire vous fait déjà éprouver les troubles d’angoisse ; on pourrait dire l’angoisse de l’angoisse.

Une phobie est presque toujours associée à un comportement d’évitement. Lorsque vous souffrez d’une phobie vous éviterez les situations dans lesquelles cette angoisse a été vécue ou dans lesquelles vous pourrez la ressentir. Ainsi vous devenez limité dans votre fonctionnement de tous les jours.

Les phobies les plus habituelles :

    • peur de l’altitude
    • peur des grands et/ou petits espaces
    • peur des animaux, insectes et reptiles
    • peur de parler en public
    • peur de prendre l’avion
    • peur de conduire en voiture

Il existe beaucoup d’autres phobies; si vous pensez souffrir d’une phobie, vous pouvez contacter Psychologue Bruxelles.

Vous aves des doutes, des questions ?

Vous avez d’autres questions (notamment de savoir si l’on peut répondre à votre demande) ? Téléphonez au secrétariat pour prendre rendez-vous ou envoyez un email au secrétariat du cabinet à l’attention de Caroline Rusabana